L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Des reproches faits devant le Comité permanent des opérations gouvernementales au sujet de la dépendance du gouvernement à l’égard de la sous-traitance des bons emplois

Le 24 octobre 2022, la présidente de l’IPFPC, Jennifer Carr, a comparu devant le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires de la Chambre des communes pour discuter des effets néfastes de la sous-traitance sur nos membres, les services publics et les contribuables canadiens.

L’IPFPC est largement reconnu comme le principal expert sur la question de la sous-traitance. Nous avons préparé des rapports qui illustrent clairement comment la sous-traitance de la sécurité des systèmes informatiques de l’État et des données qu’ils contiennent entraîne une hausse des coûts, une baisse de la qualité des services, un manque de transparence et de responsabilisation et une perte de connaissances et de compétences institutionnelles. Il ne fait aucun doute que ce travail devrait revenir aux professionnel·le·s de la fonction publique.

Les technologies de l’information ne sont pas le seul domaine où le gouvernement dépense beaucoup en sous-traitance.

Le maintien en poste et le recrutement étant un problème permanent dans les communautés éloignées et isolées des Premières nations, le gouvernement a depuis des années recours aux agences de placement du secteur privé comme solution de fortune. Le parachutage temporaire de personnel infirmier prive ces personnes des soins cohérents et de qualité qu’elles méritent. Il ouvre également purement et simplement la porte à la privatisation de ce qui devrait être une prestation publique des soins de santé. Il ne fait aucun doute qu’il serait bien plus rentable d’investir dans une solution permanente et entièrement financée par le secteur public.

La lutte contre la sous-traitance est une question d’équité. Il faut donner à la population des services sur lesquels elle peut compter. Il faut arrêter de gaspiller du temps et des ressources dans des projets externalisés ratés, comme le désastreux système de paye Phénix.


16 janvier 2023
Toute politique de retour sur les lieux de travail doit « prendre en considération la nature du travail de chaque ministère et des services qu’il fournit à la population canadienne ». C’est ce qu’affirme la présidente du Conseil du Trésor, Mona Fortier, et nous l’exhortons à être conséquente, soutiennent la présidente de l'IPFPC et le président de l'ACEP dans un article d'opinion publié dans le Ottawa Citizen.

4 janvier 2023
La nouvelle année est là et je veux profiter de cette occasion pour vous souhaiter sincèrement le meilleur en 2023. Nos défis peuvent certainement conduire à des résultats positifs pour nos membres.

3 novembre 2022
Le 28 octobre 2022, la présidente Jennifer Carr a rencontré pour la première fois la ministre du Revenu Diane Lebouthillier afin de discuter d’un certain nombre de questions importantes qui touchent nos membres, les services publics et les contribuables canadiens.

2 novembre 2022
Le 24 octobre 2022, la présidente de l’IPFPC a comparu devant le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires de la Chambre des communes pour discuter des effets néfastes de la sous-traitance sur nos membres, les services publics et les contribuables canadiens.

1 novembre 2022
La présidente de l’IIPFPC, Jennifer Carr, exhorte les Canadien·ne·s à faire preuve de solidarité avec leurs collègues du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

15 juillet 2022
La présidente de l’IPFPC, Jennifer Carr, a rencontré la présidente du Conseil du Trésor, Mona Fortier, pour discuter des principales préoccupations des membres, dont le retour au bureau et l’examen stratégique des services publics annoncé par le gouvernement dans son budget 2022.

Les sujets suivants peuvent aussi vous intéresser...