L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada

La solidarité dans les négociations

De nombreux groupes sont actuellement en négociation et les membres ne ménagent pas leurs efforts pour conclure de nouvelles conventions collectives. Les quelque 60 000 membres de l’IPFPC vous soutiennent en toute solidarité, et ce, d’un océan à l’autre.

Groupes de l’Agence canadienne d’inspection des aliments

Nos trois groupes de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) sont actuellement en négociation.

Leurs équipes de négociation travaillent actuellement en étroite collaboration avec nos négociateurs professionnels pour trouver une solution à leurs problèmes de négociation.

Groupe Systèmes d’ordinateurs

Il y aura une commission de l’intérêt public (CIP) pour le groupe CS les 22 et 23 juin. Une CIP est une étape de conciliation entre les parties qui a pour but d’aider celles-ci à conclure une entente. Des séances d’information et des manifestations sont en cours d’organisation et ce groupe aura besoin du soutien de tous, surtout s’il décide d’exercer des moyens de pression à l’appui de ses revendications.

Groupe Manitoba Association of Government Engineers  (MAGE)

Le groupe MAGE est actuellement en négociation avec le gouvernement du Manitoba. Ce gouvernement provincial a présenté le projet de loi 28, qui vise à limiter les droits des travailleurs, imposant entre autres un cadre applicable aux augmentations de rémunération futures. Nous croyons toutefois que ces augmentations doivent être négociées, et non légiférées par les gouvernements. Nous nous battons contre le projet de loi 28 devant les tribunaux pour garantir à nos membres le maintien de leur droit à la négociation collective.

Si ce projet de loi n’est pas rejeté, il aurait pour effet de limiter les augmentations salariales annuelles à 0 % la première et la deuxième année de la convention collective, à 0,75 % la troisième année et à 1 % la quatrième année. Ces pourcentages sont largement inférieurs à l’augmentation du coût de la vie, ce qui est inacceptable.

Groupe NAV CANADA

Les membres du groupe NAV CANADA et leur équipe de négociation ont travaillé fort et les membres ont voté le 10 mars pour ratifier leur entente de principe.

Groupes du Nouveau-Brunswick

Nos groupes au Nouveau-Brunswick vont bientôt négocier avec le gouvernement provincial. La province est actuellement dirigée par un gouvernement conservateur minoritaire et une élection pourrait être déclenchée à tout moment. Nous savons que ces groupes vont se battre pour obtenir un accord équitable, quel que soit le climat politique auquel ils sont confrontés.

Groupes de l’Ontario

Nos membres qui travaillent dans le secteur de la santé en Ontario et à l’Université d’Ottawa commencent également à négocier. Tout comme nos membres au Manitoba, ces groupes se heurtent à un gouvernement provincial régressif. Nous nous battons contre la loi 124 devant les tribunaux. Ce projet de loi vise à miner les droits des travailleurs en remplaçant les négociations collectives par une législation sur les salaires. La loi 124 plafonnerait toute augmentation de salaire à 1 %, soit en dessous du coût de la vie.

Nos membres œuvrant au Sénat, au Musée de la nature, au Musée de l'histoire et au Musée de la guerre s'apprêtent également à entamer les négociations avec leurs employeurs respectifs.

Nous n’allons pas nous laisser faire et nous ferons front commun. Malgré la résistance de l’employeur ou la difficulté du climat politique, nous ne ferons pas marche arrière et nous proposerons le meilleur accord possible. Nous sommes forts de nos 60 000 membres et bien mieux ensemble. Solidarité!