L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Fiche d’information des cotisants Rand

Qu’est-ce qu’un cotisant Rand?

Les cotisants Rand sont des membres qui ont choisi de ne pas signer leur carte du syndicat, mais qui paient quand même leurs cotisations et ont droit à une représentation et à une protection syndicales de base.

Pourquoi dois-je payer des cotisations syndicales?

En 1946, l’arbitre Ivan Rand a rendu une décision arbitrale qui a mis fin à la grève de 100 jours des Travailleurs unis de l’automobile de l’usine Ford à Windsor, en Ontario. Le syndicat et Ford négociaient depuis deux ans; le syndicat exigeait la reconnaissance syndicale et un système de retenues qui serait pratique pour prélever les cotisations syndicales. Le prélèvement des cotisations individuelles entravait la capacité du syndicat de travailler efficacement et de protéger ses membres. L’achoppement des pourparlers a poussé le syndicat à organiser le débrayage général de 17 000 employés dans ce qui est devenu l’une des grèves les plus importantes de l’après Deuxième Guerre mondiale au Canada. La décision du juge Rand a mis fin à la grève et servi de formule pour le prélèvement des cotisations syndicales.

Justification de la formule RAND

Tous ceux qui profitent de la convention collective devraient payer des cotisations syndicales. L’employeur est obligé de prélever les cotisations sur la paye de tous ses employés et de les envoyer au syndicat. Autrement, les syndicats auraient la tâche très difficile de s’adresser aux membres un par un tous les mois pour recueillir leurs cotisations et n’auraient pas de stabilité financière.

Sans afflux de fonds régulier, les syndicats ne pourraient pas fonctionner efficacement ni donner les services auxquels s’attendent aussi bien les membres syndiqués que les cotisants Rand.

Quels sont les avantages à devenir membre?

Même si ceux qui n’ont pas signé leur carte du syndicat ont droit à un grand nombre d’avantages offerts par le syndicat, il y a d’autres avantages très importants qu’ils ne peuvent obtenir sans devenir membre.

1. Droit de regard sur les négociations de la convention collective

En vertu de la juridiction fédérale, le statut de membre vous permet de participer aux votes de ratification et d’influer ainsi sur les négociations collectives. Il vous permet également de voter sur les motions et les votes de grève.

2. Programme ServicePlus

Les membres de l’Institut peuvent profiter du programme ServicePlus, qui offre des taux préférentiels sur un certain nombre de services et de programmes aux membres en règle seulement. Parmi les partenaires du programme : les hôtels Delta et Choice, The Brick, VIA Rail, Apple, Lasik MD, Rogers, Toshiba et Tip Top Tailors.

3. Bourses d’études postsecondaires de l’IPFPC – Fondation Héritage

Les enfants des membres et les petits enfants des membres retraités de l’IPFPC peuvent recevoir des bourses, des prix et d’autres formes d’aide lorsqu’ils commencent leur première année d’études postsecondaires.

4. Participation au processus démocratique de l’Institut 

La carte de membre de l’IPFPC vous donne le droit de voter aux élections des dirigeants du syndicat, de siéger à des comités, d’être candidat à des élections ou de devenir délégué syndical.

À quels avantages ai-je droit comme cotisant Rand?

Un cotisant Rand a les mêmes droits et protections de base que les autres membres, comme suit :

1. Salaires concurrentiels

Les professionnels méritent un salaire de professionnel. Négocier des salaires comparables à ceux du secteur privé et qui tiennent compte des exigences uniques imposées aux professionnels du secteur public requiert du savoir faire et de l’expertise. L’IPFPC possède les deux.

2. De meilleurs avantages sociaux

Les régimes d’avantages sociaux des professionnels de la fonction publique se comparent avantageusement à ceux qui sont offerts ailleurs. La protection de ces régimes est une priorité de l’IPFPC.

Tous les membres de l’IPFPC sont automatiquement inscrits au programme d’avantages ServicePlus, qui offre des taux préférentiels et des rabais sur des produits et services de consommation et de protection du style de vie ainsi que des produits et services financiers.

3. Des pensions de retraite décentes

Un engagement à long terme à l’endroit de la fonction publique devrait vous donner droit à une retraite confortable. Les professionnels de la fonction publique retraités reçoivent jusqu’à 70 % de leurs salaires antérieurs. L’IPFPC vous défend de nombreuses façons pour protéger vos prestations de retraite, notamment en s’assurant qu’elles sont indexées adéquatement.

4. Sécurité d’emploi

Le gouvernement Harper a procédé aux suppressions d’emplois les plus importantes depuis une génération, mais les conventions collectives négociées par l’IPFPC et notre défense de l’intérêt public ont contribué à réduire l’impact de ces mesures sur les personnes touchées. En fait, les membres de l’IPFPC qui travaillent dans le secteur public fédéral ont les meilleures conditions au Canada en cas de réaménagement d’effectifs (RE), et l’IPFPC veille à ce que les employés touchés par un RE obtiennent tous les avantages auxquels ils ont droit.

5. Parité salariale

L’IPFPC a pris part à une bataille épique de huit ans visant à donner la parité salariale à environ 1000 professionnels de la santé. Le 3 juillet 2012, le tribunal leur a donné gain de cause dans une entente historique de 150 millions de dollars. Ce n’est là qu’un exemple de l’engagement de l’IPFPC à promouvoir et à obtenir la parité salariale pour les professionnels de la fonction publique.

6. Négociation collective

En tant que plus grand syndicat de professionnels du Canada, l’IPFPC a la force du nombre pour donner véritablement voix à ses membres et protéger leurs acquis. Cela peut faire toute la différence en période de compressions. Il est encore plus important aujourd’hui de faire partie d’un syndicat qui défend les professionnels.

7. Une représentation, quand ça compte

Les professionnels méritent un traitement professionnel. L’IPFPC met à la disposition de ses membres des représentants très bien formés et un service de soutien spécialisé pour régler les différends et les griefs au travail. Que vous ayez des problèmes de harcèlement, de discrimination ou de violation des droits de la personne, l’IPFPC fait tout pour vous protéger et défendre vos droits.

8. Services juridiques

L’IPFPC connaît bien la loi et offre des services complets en matière de défense de droits, du simple avis juridique offert à un individu ou à un groupe, à la représentation de tous les membres pour des cas qui les touchent globalement. Et si la loi présente des lacunes, il préconise des réformes législatives visant à protéger les intérêts de ses membres.

9. Recherche

L’Institut effectue de la recherche sur un grand nombre de dossiers pertinents pour ses membres et importants pour la défense de leurs droits. Par exemple, la bonne connaissance du contexte économique dans lequel les professionnels du secteur public et tous les Canadiens évoluent lui permet de mieux représenter et défendre les travailleurs. L’IPFPC suit également de près les tendances économiques, et ses experts analysent en détail les budgets fédéraux et d’autres documents déterminants. L’interprétation objective des chiffres avancés et des données publiées lui permet de mieux représenter les membres à la table de négociations et donne plus de crédibilité à leur défense.

L’IPFPC mène également des sondages auprès de ses membres pour connaître leurs intentions et orienter ses stratégies en conséquence. Par exemple, dans un rapport intitulé Coup de froid sur la science publique publié récemment, l’Institut a révélé l’ampleur et l’impact du musèlement et de l’ingérence politique du gouvernement Harper dans le milieu scientifique fédéral depuis l’instauration de politiques qui obligent les scientifiques à faire approuver ce qu’ils pourront dire avant d’être interviewés par des journalistes.

10. Défense non partisane

Les négociations ne se terminent pas à la table de négociations, et la « non partisanerie » ne veut pas dire que nous n’avons pas d’opinions à communiquer. Nous veillons à faire entendre les préoccupations et les commentaires de nos membres au gouvernement et au public par le truchement de comités parlementaires, d’interventions en cour et de promotions et d’activités médiatiques.