L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Le dernier compte-rendu de l’équipe de négociation décrivait la séance tenue en février 2017. Certains d’entre vous nous ont demandé pourquoi il n’y a pas eu beaucoup d’autres comptes-rendus sur notre site Web. La réponse est assez simple : il n’y avait tout simplement rien à annoncer aux membres. Nous avions l’espoir de vous livrer un message positif, mais nous devons nous contenter de vous rendre compte des promesses non tenues de l’ACIA.

Nous avions programmé des séances de négociation en mars, et l’ACIA nous avait promis que nous serions en mesure de traiter des questions salariales. Ses représentants n’étaient toutefois pas prêts et les séances ont été annulée.

Nous avons demandé à la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral de mettre en place une Commission de l’intérêt public (CIP) — un groupe spécial de la Commission qui fait des recommandations non contraignantes afin d’aider les parties à conclure une convention collective. L’ACIA s’est officiellement opposée à cette demande et a présenté des observations à la Commission pour dire que nous n’avions pas négocié assez longtemps, tout en lui demandant de reporter les séances une fois de plus! La Commission s’est rendue à nos arguments et a ordonné l’établissement d’une CIP, en programmant les audiences en janvier.

Au cours de l’été, nous avons essayé de programmer d’autres séances de négociation pour que l’employeur reprenne les négociations avec les groupes VM et S&A en organisant des négociations simultanées. Il s’agissait d’une tactique éprouvée qui a bien fonctionné avec les groupes du Conseil du Trésor en décembre 2016; en effet quatre d’entre eux ont pu en arriver à une entente. L’IPFPC a tendu la main à Colleen Barnes, v.-p. des Ressources humaines, qui s’est engagée à suivre cette démarche. Trois semaines après avoir pris cet engagement, l’ACIA a ensuite unilatéralement proposé des dates de négociation différentes pour chaque groupe. Encore plus de retards et de promesses non tenues!

Nous allons encore communiquer avec l’ACIA pour retourner à la table. Non seulement avons-nous l’intention de continuer à résister aux demandes sans précédent de l’employeur, qui veut radicalement changer vos heures de travail, mais nous chercherons aussi à négocier une convention collective équitable qui met l’accent sur votre situation en tant que professionnels.

Il faut que l’ACIA commence à tenir ses promesses; le temps est venu d’agir! Nous vous enverrons un courriel bientôt pour vous informer des prochaines mesures à prendre individuellement en tant que membres de l’unité de négociation. Soyez assuré que bien que la programmation des audiences de la CIP est une condition à respecter pour être en situation de grève légale, notre objectif est de négocier un accord à la table.