L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Des fonctionnaires manifestent à Vancouver pour « arranger Phénix »

Vancouver, 18 octobre 2017 — Des centaines de membres de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et de l’Association canadienne des employés professionnels (ACEP) sont réunis à Vancouver aujourd’hui pour protester contre l’incapacité du gouvernement fédéral à arranger Phénix.

La manifestation aura lieu de 12 h 15 à 12 h 45 devant le 401, rue Burrard, à Vancouver. Au nombre des conférenciers figurent Debi Daviau, présidente de l’IPFPC, Todd Smith, vice-président exécutif intérimaire de la région de la C.-B. de l’AFPC, Garth Mullins, président de la section locale 301 de l’ACEP, et Karen Hall, présidente du chapitre de Vancouver de l’IPFPC.

« Depuis l’élection de ce gouvernement il y a deux ans, les syndicats ont dû se battre bec et ongles pour l’inciter à agir de façon décisive dans le dossier Phénix. En dépit de toutes ses promesses, nous attendons toujours que ce système soit réparé de façon permanente, de dire Debi Daviau, présidente de l’IPFPC. Aujourd’hui, c’est une journée de paye au gouvernement fédéral et une fois de plus, des milliers d’employés de la fonction publique ne seront pas payés correctement ou ne seront pas du tout payés. Il nous faut mettre un terme à ce fiasco une fois pour toutes. »

« Le plus gros employeur au Canada ne paye pas ses employés correctement, ou ne les paye pas du tout, » affirme Garth Mullins, président de la section 301 de l’ACEP. « Le système Phénix a mal déterminé la paye de trois quarts de mes membres. L’un d’entre eux a dû prendre un emploi dans un bar. Une autre a cessé de toucher sa paye lorsqu’elle a pris un congé de maternité. Il faut vraiment être tombé très bas pour ne pas pouvoir payer correctement ses propres employés? Quand nous nous présentons au travail sans être payés, les patrons doivent se dire qu’ils peuvent sûrement s’en tirer avec autre chose aussi. Tout cela finit par affaiblir le mouvement syndical dans son ensemble. Les voies ensoleillées ne payent pas. C’est pourquoi nous passons à l’action. »

D’autres manifestations sont prévues aujourd’hui un peu partout dans la province, soit à Victoria, Nanaimo, Prince-Rupert et Chilliwack.

30

Source :

Institut professionnel de la fonction publique du Canada :

Johanne Fillion        

613-228-6310, poste 4953, ou 613-883-4900 (cell.)

jfillion@pipsc.ca

Association canadienne des employés professionnels (section locale 301) :

Garth Mullins

604-831-6967

garthrmullins@gmail.com