L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada

L’IPFPC expose ses attentes envers le Comité d’urgence sur Phénix

Pour diffusion immédiate

OTTAWA, le 28 juillet 2016 — Debi Daviau, présidente de l’IPFPC, assistera à la réunion du Comité d’urgence sur Phénix qui aura lieu à 14 h aujourd’hui même sur la Colline du Parlement.

« Les professionnels de la fonction publique s’attendent à ce qu’une date limite soit fixée pour le règlement des problèmes causés par Phénix », a déclaré Mme Daviau. « Les gens ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Ils s’endettent. Ils ne peuvent plus payer leur hypothèque. Leur cote de solvabilité en prend un coup. Ils doivent savoir quand ils pourront enfin laisser ce problème derrière eux. »

Mme Daviau exhorte le Comité à trouver des réponses aux questions suivantes :

  • Pourquoi la paye d’urgence n’est-elle pas traitée plus rapidement?
  • Comment un produit soi-disant « clé en main » a-t-il été approuvé sans faire l’objet de tests adéquats?
  • Jusqu’à quel point les tests et la mise en œuvre de cette transition ont-ils été accordés à IBM ou à d’autres entreprises externes?
  • Y avait-il un plan d’urgence en place en cas de défaillance du système Phénix?

Mme Daviau sera disponible pour accorder des entrevues aux médias après la réunion du Comité.

L’IPFPC représente quelque 55 000 scientifiques et professionnels du secteur public dans l'ensemble du pays, pour la plupart employés par le gouvernement fédéral.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter (@pipsc_ipfpc).

- 30 -

Source : Johanne Fillion, 613-228-6310, poste 4953 (bureau) ou 613-883-4900 (cell.) jfillion@pipsc.ca